Actualités - Innovation

Cap sur le recyclage !

Saviez-vous que les automobiles d’aujourd’hui sont recyclables à plus de 90 % ? Et que les métaux réutilisés représentent une vraie « mine urbaine » ?

Dans les années 90, on estimait qu’une voiture pouvait être recyclée à 75 %. Aujourd’hui, les automobiles sont recyclables à plus de 90 %. C’est le cas par exemple, des blocs moteurs conçus à partir d'aluminium recyclé. Les batteries, les huiles, les pneumatiques sont également pris en charge… Une bonne nouvelle quand on sait qu’en France, 1,8 million de voitures partent à la casse chaque année.

Les métaux sont recyclables à l'infini. Fusion après fusion, leurs caractéristiques techniques sont entièrement restituées. Les produits issus des matières premières secondaires (métaux recyclés) ont exactement les mêmes propriétés que les produits issus de minerais bruts. (Source : FEDEM)

Les câbles de la SNCF sont conçus à partir de métaux utilisés dans l’Antiquité

Aujourd’hui, 100% du plomb produit en France est issu de métaux recyclés. 80% du bronze (alliage de cuivre et d’étain) provient de l’Antiquité. On en retrouve notamment dans les câbles de la SNCF.

En ce qui concerne le cuivre, le nickel, le fer, l’aluminium ou encore l’acier, on approche les 50%. Pour le zinc, on est plus proche de 44% de matériaux recyclés.

La fusion de matériaux recyclés est moins énergivore

L'or entrant dans les applications industrielles est réutilisé à près de 80%, mais celui contenu dans les produits électroniques n’est recyclé qu’à 15 %. En France par exemple, seul un téléphone portable sur 40 est recyclé.

Aujourd’hui, l’exploitation de ces « mines urbaines » présente plusieurs avantages. Tout d’abord, une valorisation plus durable des ressources naturelles. Ensuite, un avantage énergétique et donc une économie de carbone. De plus, le recyclage des métaux offre une efficacité énergétique de deux à dix fois supérieure à celle de la fusion des métaux à partir de minerais vierges.

Les sous-produits de la sidérurgie servent à fabriquer des routes et du ciment

La sidérurgie a mis au point le procédé Zewa (zéro déchet) pour récupérer le métal et le minerai de ses sous-produits, mais aussi des matières premières pour la fabrication de ciment ou la construction de routes.

Au final, l’utilisation de matières premières secondaires permet de minimiser les pertes de métaux à chaque étape de la vie des matériaux et produits. Le recyclage a définitivement de belles années en perspective !

 

Alain Dutertre

© 2012 Les Industries Technologiques – Tous droits réservés

  • 31 octobre 2012
  • Envoyer par mail
  • Imprimer
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Viadeo
Envoyer

L'email inscrit ne sera ni conservé ni réutilisé

*champs obligatoires

Vous aimerez peut-être

Abonnement aux actualités

Consulter les mentions légales

Mentions légales

L’UIMM, en sa qualité de responsable du traitement, collecte et traite vos données afin de vous adresser la newsletter. Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 dite « loi Informatique et Libertés » , vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition pour motif légitime à l’utilisation des données vous concernant, que vous pouvez exercer en vous adressant au CIL par courrier postal à l’adresse suivante UIMM, Correspondant Informatique et libertés, 56 avenue de Wagram, 75017 PARIS