Accueil Actualités Portrait
Actualités - Portrait

« Les Olympiades, une superbe opportunité de montrer aux entreprises ce que l’on sait faire ! »

Travailler sur de nouveaux projets pour développer ses compétences, voilà ce qui passionne Benoît Potier au quotidien. Electromécanicien au sein de la société Econotre qui l’avait accueilli durant son année d’alternance en bac pro, il partage aujourd’hui ses journées entre son emploi et sa préparation aux Olympiades des métiers.

« Enfant déjà, je préférais visiter une usine plutôt qu’un parc d’attractions. J’ai toujours été passionné par la technologie. » À 21 ans, Benoît Potier a déjà un parcours bien rempli. Après un bac pro Maintenance des Équipements Industriels (MEI), il complète sa formation avec un BTS en Maintenance industrielle (MI) au pôle formation des industries technologiques Midi-Pyrénées. Sous l’impulsion de son formateur, Benoît s’inscrit aux Olympiades des Métiers en contrôle industriel, épreuve qui consiste « à programmer des automatismes dans un contexte industriel. Je crée la liaison entre l’homme et la machine à travers un automate, c’est-à-dire un ordinateur. » Une véritable révélation : Benoît remporte les finales régionales puis nationales. « Quand je me suis lancé dans l’aventure, j’étais très loin de Sao Paulo. Les Olympiades représentent une opportunité incroyable et aident à dépasser ses limites ! »

De l’atelier d’Econotre à celui du pôle formation des industries technologiques

Depuis janvier 2015, Benoît consacre son temps libre à sa préparation au concours : « Pendant ma pause-déjeuner, je sors mon PC et je programme un automate. » Dès sa sortie du travail à 16h, direction le centre de préparation où l’attend son coach, un ancien compétiteur qui a lui-même fini 4e à la finale internationale en 2009. Un accompagnement précieux pour Benoît : « Grâce à son expérience des compétitions, il connaît les contraintes du concours : il sait là où il faut être méticuleux et là où on prend des points. En bref, il sait comment ça se passe ! » Cet entraînement intense, Benoît a pu le compléter en participant à un stage de 5 semaines à Strasbourg, Toulouse puis Saint-Raphaël, grâce au soutien de son employeur : « A l’IUT de Strasbourg, j’ai commencé à travailler sur un sujet précis de contrôle industriel – implantation de matériel, conception de schémas, dépannage, correction de bugs… – dans les conditions de la compétition. »

Une expérience hors du commun

Après les finales mondiales, Benoît sait ce qu’il veut faire : de la programmation de machines industrielles ! Il aimerait donc trouver, une formation en alternance en école d’ingénieur… et une entreprise : « Je préfère travailler en parallèle car c’est ainsi que l’on apprend tous les jours. C’est une superbe opportunité de montrer aux entreprises toute l’étendue de ce que l’on sait faire ! ». Sa participation aux Olympiades pourrait bien l’aider à réaliser son projet : « Il y a quelques années, le champion de la catégorie a été embauché quasiment à la descente du podium ! »

D’autant plus que sa participation aux Olympiades a été l’occasion pour lui de parfaire sa maîtrise de la mécatronique, une discipline au cœur du contrôle industriel qui combine mécanique, électronique et informatique en temps réel. A terme, il envisage même de monter sa propre société de conception et de réalisation industrielles : « J’aimerais travailler sur tous types de systèmes. J’ai envie de créer les lignes de production et de penser toute la chaîne pour évoluer du concept au produit fini ! » En espérant que son enthousiasme le mène directement à la victoire aux Olympiades !

Violaine Cherrier

© 2015 Les industries technologiques – Tous droits réservés

Crédits photo WorldSkills France-Daniel LeStanc-PPM Boulouris-2015 (437)

  • 21 juillet 2015
  • Envoyer par mail
  • Imprimer
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Viadeo
Envoyer

L'email inscrit ne sera ni conservé ni réutilisé

*champs obligatoires

Vous aimerez peut-être

Abonnement aux actualités

Consulter les mentions légales

Mentions légales

L’UIMM, en sa qualité de responsable du traitement, collecte et traite vos données afin de vous adresser la newsletter. Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 dite « loi Informatique et Libertés » , vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition pour motif légitime à l’utilisation des données vous concernant, que vous pouvez exercer en vous adressant au CIL par courrier postal à l’adresse suivante UIMM, Correspondant Informatique et libertés, 56 avenue de Wagram, 75017 PARIS