Actualités - Innovation

Un moteur électrique dans les roues

La roue motrice n’aura jamais aussi bien porté son nom. Avec l’Active Wheel, une roue dotée d’un moteur électrique et de suspensions de freinage, Michelin réinvente la roue : celle de la voiture du futur. Explications.

Imaginez un moteur électrique de voiture si compact qu’il tienne… dans une roue ! C’est le principe de la roue motorisée. Elle représente un nouveau pas vers la mobilité électrique et offre le double avantage de diminuer la consommation de la voiture, tout en réduisant la place prise par le moteur. Celui-ci est propulsé uniquement par la motorisation d’au moins deux roues.

Mais l’Active Wheel, littéralement « la roue active » développée par Michelin va encore plus loin, puisque cette roue abrite deux moteurs, visant à tracter le véhicule et assurer les suspensions de freinage. L’entreprise a présenté cette innovation le 19 février dernier, lors de la première conférence des « Objets de la nouvelle France industrielle », réunie par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Réduire la masse du véhicule en augmentant la sécurité

« Si l’on veut propager l’innovation, il faut que les véhicules électriques apportent des éléments de séduction supplémentaires en termes de confort, de sécurité et de facilité de maintenance », indiquait Patrick Oliva, directeur de la prospective et du développement durable chez Michelin à cette occasion. En effet, en situant le moteur dans les roues, on libère de l’espace. Les designers peuvent ainsi réinventer la voiture et en réduire la masse, puisque le capot se retrouve bien moins encombré.

Comment fonctionnent les deux moteurs miniatures de l’Active Wheel ? Le premier sert à la traction du véhicule. Il pèse 7 kg et peut délivrer jusqu’à 30 kW de puissance. L’électricité qui l’alimente est stockée dans une batterie ou produite par une pile à combustible ou tout autre générateur, placé dans la carrosserie du véhicule. Le second moteur commande la suspension de la roue, lorsque les capteurs détectent un obstacle. Le moteur soulève ou abaisse la roue pour épouser le sol et assurer au véhicule une suspension parfaite.

Des véhicules plus accessibles

Physiquement, l'Active Wheel se présente sous la forme d’une jante, chaussée de son pneumatique. A l’intérieur des parties actives, se trouvent les fonctions de motorisation, de suspension et de freinage. Cette technologie pourra être utilisée sur deux ou quatre roues.

Les ingénieurs et techniciens de production Michelin travaillent déjà avec plusieurs constructeurs pour intégrer la roue motorisée à des voitures, des bus qui grâce à cette technologie pourront offrir une meilleure accessibilité avec un plancher plus bas, et même des avions lorsqu’ils manœuvrent sur les pistes. La marque au Bibendum envisage la commercialisation de la simple roue motorisée d’ici trois à cinq ans, et celle de l’Active Wheel dans les années qui suivront. Innovation à suivre donc !

 

Pascale Raimbault

©2013 Les Industries Technologiques – Tous droits réservés

Photos : ©Michelin

 

  • 15 avril 2013
  • Envoyer par mail
  • Imprimer
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Viadeo
Envoyer

L'email inscrit ne sera ni conservé ni réutilisé

*champs obligatoires

Vous aimerez peut-être

Abonnement aux actualités

Consulter les mentions légales

Mentions légales

L’UIMM, en sa qualité de responsable du traitement, collecte et traite vos données afin de vous adresser la newsletter. Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 dite « loi Informatique et Libertés » , vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition pour motif légitime à l’utilisation des données vous concernant, que vous pouvez exercer en vous adressant au CIL par courrier postal à l’adresse suivante UIMM, Correspondant Informatique et libertés, 56 avenue de Wagram, 75017 PARIS