Accueil Actualités Métiers
Actualités - Métiers

Carton plein aux 44e finales des Olympiades des métiers !

Avec 30 médaillés lors des finales nationales des Olympiades des métiers qui ont eu lieu à Bordeaux du 9 au 11 mars dernier, les jeunes des pôles formation des industries technologiques ont particulièrement brillé ! Retour sur cette compétition unique avec Marc Rougerie, formateur au pôle formation Limousin et aussi membre du jury.

Comment le pôle formation Limousin s’est mobilisé en vue de la compétition ?

Dans le cadre de chaque édition des Olympiades, nous informons toujours nos apprentis de l’ouverture des candidatures aux qualifications régionales pour encourager ceux qui le veulent à se lancer. Systématiquement, nous emmenons tous les jeunes à assister à la compétition qui est un évènement à ne pas manquer !

En tant que membre du jury, j’ai par ailleurs en charge le bon déroulement de la préparation des candidats. Au sein du pôle formation, les jeunes candidats ont accès aux machines et nous sommes à leur écoute pour les conseiller au quotidien et les aider à se perfectionner. Comme avec Arthur, membre de l’équipe de production industrielle en équipe, qui a décroché le bronze lors des finales ! Diplômé du pôle formation de Bordeaux, il a suivi un stage de perfectionnement en usinage conventionnel animé par Vincent Peyroux, ex candidat aux Olympiades et formateur du pôle formation Limousin. Un accompagnement personnalisé qui témoigne de la capacité de mobilisation des pôles formation pour soutenir les apprentis engagés dans l’aventure.

Arthur et son formateur durant le stage

Pourquoi soutenir cette compétition chaque année ?

L’industrie recrute et rencontre parfois des difficultés à trouver des candidats. Les Olympiades sont une vitrine de taille pour les métiers industriels. C’est une très belle compétition qui prend chaque année plus d’ampleur au-delà des régions et qui est de plus en plus relayée dans les médias. Durant plusieurs jours, des dizaines de jeunes motivés et passionnés s’affrontent sous les yeux des spectateurs impressionnés !

De nombreuses écoles font le déplacement car pour les jeunes en quête d’orientation, c’est l’endroit idéal pour découvrir un métier et s’informer sur des formations en alternance ! En clair, la compétition peut faire naitre des vocations et amener les jeunes à s’intéresser aux métiers de l’industrie.

Qu’est-ce que les jeunes candidats retirent de la compétition ?

C’est avant tout une formidable école pour apprendre à gérer des situations de stress. Il faut faire preuve de savoir-faire et de rapidité ! Une configuration qui prépare efficacement les jeunes qui y participent au monde de l’entreprise. Pour certaines épreuves, c’est aussi l’apprentissage du travail en équipe. Quand un membre d’une équipe fait une erreur, les autres doivent le soutenir pour pouvoir mener à bien l’épreuve. C’est évidemment un plus pour faire carrière dans l’industrie.

La compétition permet aussi aux jeunes de développer leur réseau professionnel, ce qui peut être source d’opportunités d’emploi. Ils sont en effet amenés à rencontrer des formateurs mais aussi des professionnels qui font le déplacement pour voir les épreuves. La compétition leur offre la possibilité de témoigner de leur talent auprès du grand public !

 

Prochaines étapes de la compétition

La constitution de l’équipe de France se fera courant mai 2017. Les lauréats sélectionnés représenteront la France à Abu Dhabi en octobre prochain et/ou à Budapest en 2018, portant haut les couleurs de l’industrie.  

 

© 2017 Les industries technologiques - Tous droits réservés

©WorldSkillsFR_44AQU_Ambiance (51) / ©WorldSkillsFR_44AQU_Production Industrielle (24)

 

 

Linda H

  • 23 mars 2017
  • Envoyer par mail
  • Imprimer
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Viadeo
Envoyer

L'email inscrit ne sera ni conservé ni réutilisé

*champs obligatoires

Vous aimerez peut-être

Abonnement aux actualités

Consulter les mentions légales

Mentions légales

L’UIMM, en sa qualité de responsable du traitement, collecte et traite vos données afin de vous adresser la newsletter. Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 dite « loi Informatique et Libertés » , vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition pour motif légitime à l’utilisation des données vous concernant, que vous pouvez exercer en vous adressant au CIL par courrier postal à l’adresse suivante UIMM, Correspondant Informatique et libertés, 56 avenue de Wagram, 75017 PARIS