Actualités - Innovation

En course pour l’électro-mobilité

Si jusqu’à présent les courses automobiles rimaient avec le vrombissement des moteurs, voici venu le temps des rallyes silencieux… Désormais les voitures électriques ont, elles aussi, leurs propres compétitions. Gros plans…

Au départ du rallye silencieux on retrouve les derniers modèles 100% électriques ou hybrides plug-in qui se chargent sur une prise électrique de Renault, Mia, Toyota, Opel, Nissan, Brandt Motors et Volvo… A la mi-septembre : une quarantaine de voitures électriques prennent position sur la ligne de départ du Tour Poitou-Charente. Fin septembre, une vingtaine de concurrents s’apprêtent à en découdre lors du Rêve Moselle. Chemins sinueux, routes de campagnes, centres urbains, rien n’est épargné aux compétiteurs.

D’ailleurs, lors de ces compétitions l’objectif n’est pas de relier deux villes le plus rapidement possible comme chez les pilotes de voitures thermiques. Pour les conducteurs, le challenge consiste à effectuer le parcours proposé en chargeant le moins possible leur véhicule dans la journée. Le rechargement des batteries se fait dans les villes et, pour le Tour Poitou-Charente, via les bornes installées un peu partout sur le territoire par Schneider Electric et Saintronic.

Une voiture électrique peut rouler jusqu’à 140 km/jour

Pour Jean-François Villeret, créateur et organisateur de ces événements, « l’objectif de ces compétitions est de démontrer qu’un véhicule électrique est capable de parcourir 140 km par jour, voire plus, en alternant périodes de roulage et périodes de charge ». Les hydrides se chargeant sur bornes devront quant à elles utiliser le moins d’énergie carbonée.

Et ce dernier de poursuivre : «Il ne s’agit pas de faire de la concurrence aux véhicules thermiques, mais de proposer des solutions écologiques et durables aux régions, territoires et familles qui souhaitent se déplacer autrement. Nous souhaitons convaincre les entreprises, les collectivités et même les particuliers que les voitures électriques sont adaptées à leurs besoins ».

Les ventes se multiplient

La Poste a franchi le pas en équipant ses postiers avec une flotte de 10 000 Kangoo électriques. « Si en 2012, près de 8 000 véhicules électriques ont été vendus en France ; en 2013 les estimations tablent sur 20 000 ventes », rajoute l’organisateur.

S’initier à l’éco-conduite

Chaque village étape est l’occasion de piquer la curiosité des spectateurs et de répondre aux interrogations liées à l’autonomie ou au prix d’achat. A titre indicatif, une Zoe de Renault coûte près de 13 000 € à l’achat et la location de la batterie pour un mois revient au prix d’un plein d’essence pour une voiture thermique. C’est aussi le moment idéal pour s’initier à l’éco-mobilité et tester des véhicules électriques : vélos, scooters, quadricycles et voitures.

« L’une des concurrentes est venue me voir un peu affolée, en me disant que l’on ne pourrait jamais parcourir autant de kilomètres en une seule journée » s’amuse Jean-François Villeret, « pourtant en 2013 tous les participants ont franchi la ligne d’arrivée ».

 

Pierre Rahan

© 2013 Les Industries Technologiques – Tous droits réservés

 

  • 11 octobre 2013
  • Envoyer par mail
  • Imprimer
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Viadeo
Envoyer

L'email inscrit ne sera ni conservé ni réutilisé

*champs obligatoires

Vous aimerez peut-être

Abonnement aux actualités

Consulter les mentions légales

Mentions légales

L’UIMM, en sa qualité de responsable du traitement, collecte et traite vos données afin de vous adresser la newsletter. Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 dite « loi Informatique et Libertés » , vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition pour motif légitime à l’utilisation des données vous concernant, que vous pouvez exercer en vous adressant au CIL par courrier postal à l’adresse suivante UIMM, Correspondant Informatique et libertés, 56 avenue de Wagram, 75017 PARIS