Actualités - Innovation

Avec Next Two, la 4G prend le volant

Alors que les opérateurs téléphoniques nous annoncent l’arrivée de la 4G sur les smartphones, cette technologie pourrait bien gagner demain… les voitures ! Les entreprises françaises Renault et Orange se sont associées pour expérimenter la Next Two, voiture connectée capable d’offrir de nombreux services et même de relayer le conducteur.

Et si la 4G nous accompagnait jusque dans nos voitures ? Renault et Orange ont signé récemment un partenariat pour expérimenter la 4G à bord des voitures connectées. Dans ce cadre, l’opérateur téléphonique a d’ores et déjà déployé ce très haut débit mobile dans plusieurs sites de recherche et d’expérimentation de la marque au losange.

Objectif pour les deux partenaires : expérimenter les usages liés à la connectivité à très haut débit mobile 4G / LTE (Long Term Evolution) à bord des véhicules, en situation réelle. « Ce partenariat est un exemple de collaboration efficace entre deux mondes très différents », explique Rémi Bastien, directeur Engineering Innovation chez Renault, qui évoque déjà le « véhicule connecté du futur°».

Gagner du temps

Une première expérimentation est d’ores et déjà en cours avec le prototype Next Two. Il a été développé sur la base de la Renault Zoe. Les différents usages s’adresseront aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers : bureau virtuel, jeu à la demande, visioconférence… « La voiture connectée permet de rendre plus efficaces les déplacements grâce à des services communicants et constitue un axe de développement majeur de la stratégie d’Orange », indique Nathalie Leboucher, Directrice du programme Smart Cities d’Orange.

Délégation de conduite

Dans certaines situations, comme les embouteillages, la Next Two pourra circuler en mode « délégation de conduite », dès que la voiture passe en dessous des 30 km/h et à condition que les caméras embarquées puissent lire le marquage au sol. Durant cette période, certaines fonctionnalités deviendront accessibles au conducteur, qui pourra « profiter » du temps perdu dans les bouchons pour travailler ou se divertir. Il pourra évidemment reprendre le contrôle du véhicule à tout moment, par une simple pression sur les pédales ou en posant les mains sur le volant. Renault espère commercialiser ce type de véhicule d’ici à 2020, le temps de les tester encore et d’obtenir les autorisations des autorités pour faire rouler de tels véhicules sur les routes.

La tablette de bord existe déjà

Si la Next Two n’en est pour l’instant qu’au stade de prototype, le véhicule connecté est déjà une réalité, rappelle Renault, qui propose avec R-Link une tablette intégrée et connectée, possédant une centaine d’applications. Elle permet notamment d’obtenir en temps réel des informations sur l’état du trafic ou de divertir les passagers.

 

Pascale Raimbault

©2014 Les Industries Technologiques – Tous droits réservés

©Photos : Renault

Vidéo : Carlos Ghosn explique et conduit la Next Two

 

 

  • 18 février 2014
  • Envoyer par mail
  • Imprimer
  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Viadeo
Envoyer

L'email inscrit ne sera ni conservé ni réutilisé

*champs obligatoires

Vous aimerez peut-être

Abonnement aux actualités

Consulter les mentions légales

Mentions légales

L’UIMM, en sa qualité de responsable du traitement, collecte et traite vos données afin de vous adresser la newsletter. Conformément à la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 dite « loi Informatique et Libertés » , vous bénéficiez d’un droit d’accès, de rectification, de suppression et d’opposition pour motif légitime à l’utilisation des données vous concernant, que vous pouvez exercer en vous adressant au CIL par courrier postal à l’adresse suivante UIMM, Correspondant Informatique et libertés, 56 avenue de Wagram, 75017 PARIS